Green Cats, Babies!

On a tendance à trop parler. On a décidé d'écrire : ceci est notre blog.

[Live report] Kwoon au Divan du Monde le 18 février

Kwoon au Divan du Monde © Céline Rodriguez

Kwoon (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Le 18 février dernier, Kwoon montaient sur la scène de la rue des Martyrs, dans le cadre d’une soirée orchestrée par Paper Scissors. Deux groupes ouvraient la soirée : Man Is Not A Bird et Our Ceasing Voice.

Quand on entre dans le Divan du Monde, Man Is Not A Bird est déjà sur scène. D’emblée, on est surpris par les pêches véloces et la lourdeur du son, qui donnent un goût très particulier au post-rock instrumental très matheux des Parisiens  Les titres sont vivants et adoptent des structures variées, soigneusement brisées. Le groupe n’hésite pas à démultiplier les syncopes et à casser les évidences. Le son est gras et va chercher bien profond dans le bas. On est souvent à deux doigts du metal, et la posture jambes écartées un tantinet caricaturale adoptée par les deux guitaristes renforce cette sensation (tout en faisant rire quelque peu – parce qu’on est de bonne humeur). Techniquement, le groupe se limite à ce qui sert le musical, le jeu est simple et les titres sont exécutés avec une précision remarquables. Une excellente découverte.

Our Ceasing Voice commence fort : gros son dark et voix gutturales font forte impression sur les premières mesures. Mais les graves trop chargés et brouillon gâchent rapidement l’ensemble. On se perd dans une soupe sonore trop grasse pour être digeste. La voix, presque inaudible, semble impossible à sortir d’un mix assez mauvais. Rapidement, les compos se révèlent mal calibrées et dénotent un sens de la narration musicale très fruste. On s’ennuie. L’apparente subtilité de quelques moments plus aériens donne ici et là une impression de maîtrise plus intéressante, mais au final les structures sont très similaires d’un morceau à l’autre. Our Ceasing Voice est beaucoup trop inégal pour ne pas être lassant, voire pénible. On se trouve tout à coup ravis d avoir avec soi son smart phone pour en profiter pour checker mails et autres notifications Facebook.

Chez Kwoon, l’artillerie a été sortie dès le départ. Sur fond de drone constant, les riffs légers de guitares se superposent, les basses mordent et le reverbs font scintiller le spectre. L’énergie monte, monte, monte… Mais soudain, le minimalisme voix / gratte calme le jeu quelques instants,  avant que l’histoire ne reprenne crescendo jusqu’à saturer l’espace sonore. Dès la fin de ce premier morceau on constante que le groupe a sensiblement évolué. Plus équilibré, le son a changé. L’arrivée d’un violoncelle sur scène après quelques titres apporte la pointe de sel qui relève parfaitement le goût des morceaux des post-rockeux, grâce notamment à la subtilité d’exécution de l’instrumentiste. Les nouvelles compositions apportent une petite touche pop sans évidence trop facile, qui change les habitudes du groupe. Plus le concert avance, plus l’on est convaincu que ce qu’il y a de captivant chez Kwoon, c’est cette maîtrise de plus en plus avérée de la longueur, de la montée de puissance, du crescendo qui captive et de la descente de puissance salvatrice. Dynamique, mélodique, puissant, à la fois franchement progressif et par moment presque pop, Kwoon arrive à s’écarter suffisamment des chemins très balisés du post-rock pour surprendre. Au fil des années, Kwoon se bonifie.

Man Is Not A Bird © Céline Rodriguez

Man Is Not A Bird (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Man Is Not A Bird © Céline Rodriguez

Man Is Not A Bird (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Man Is Not A Bird © Céline Rodriguez

Man Is Not A Bird (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Our Ceasing Voice © Céline Rodriguez

Our Ceasing Voice (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Our Ceasing Voice © Céline Rodriguez

Our Ceasing Voice (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Kwoon au Divan du Monde © Céline Rodriguez

Kwoon (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Kwoon au Divan du Monde © Céline Rodriguez

Kwoon (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Kwoon au Divan du Monde © Céline Rodriguez

Kwoon (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Kwoon au Divan du Monde © Céline Rodriguez

Kwoon (Divan du Monde, 18 février 2013) © Céline Rodriguez

Retrouvez l’ensemble des photos de Céline Rodriguez sur grainofmind.blogspot.fr.

[+]

kwoon-music.com
our-ceasing-voice.com
manisnotabird.bandcamp.com
paperscissors.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le février 24, 2013 par dans Concerts & événements, NEWS, Reportages, et est taguée , , , , , , , , .

Twitter Green Cats, Babies!

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.