Green Cats, Babies!

On a tendance à trop parler. On a décidé d'écrire : ceci est notre blog.

Une nouvelle drogue musicale : Bonaparte

Il faut sûrement être folle pour aller revoir le même groupe pour la cinquième fois de l’année, d’autant plus lorsqu’on les a vu il y a deux jours. Mais quand il s’agit de Bonaparte, tout s’explique. Quiconque les a vu sur scène comprend de quoi je parle: c’est une drogue. Une fois qu’on y a goûté, on tombe dans un monde où seul le plaisir compte et tant pis pour la raison.

Même si le show n’a pas bougé d’un poil depuis le début de la tournée, les chansons s’enchaînent de la même façon, les prestations des performers sont quasiment identiques, on se laisse prendre à chaque fois. Quel est le secret d’un show addictif ? une musique entraînante et dansante, des musiciens prêts à mouiller le maillot, de l’exubérance, des performers aussi fou que talentueux et une dose de sexe. Quant au public, il est toujours surpris par ce qui se déroule devant ses yeux; en achetant son billet, il n’avait pas imaginé que ce serait aussi dément. Alors tout bonnement il en parle à ses amis, qui la prochaine fois feront le déplacement.

© L. Taschatt


Ce soir à l’Aéronef, tout s’est passé comme prévu. Après une première partie très décevante et quasi inaudible, les lillois s’amassent devant la petite scène. Quelques énergumènes déjà vocifèrent les paroles en guise d’échauffement. Au même moment, l’écran s’allume, le bruit de bobine se fait entendre; générique. A la manière d’un vieux film muet, on découvre les personnages haut en couleurs que nous croiserons au long de la soirée. On s’en régale d’avance.

Comparé aux autres concerts que j’ai eu la chance de voir, j’ai trouvé les enchaînements entre les titres plus lents qu’à l’ordinaire -ça se comprend puisque c’est le quatrième concert en quatre soirs. En revanche j’ai apprécié le nouveau costume gazinière de Clea sur Technologiya et revoir Bubbleman. Le public était particulièrement bon et insatiable, le groupe aurait pu jouer 30min de plus et il y aurait eu la même énergie dans la fosse. C’est toujours un plaisir de voir que des deux côtés de la scène il y a le même sourire, la même satisfaction; tout simplement le partage d’un excellent moment.

Vous l’aurez compris, j’aime, j’adore, j’adule, je fantasme, je vénère l’empereur et tout son cirkus. Pour les retardataires, il y aura des festivals cet été où ils se produiront; sinon il faudra attendre le prochain album (qui devrait arriver assez vite) ou bien le dvd – dont voici un délicieux aperçu :

[+]
bonaparte.cc
Publicités

2 commentaires sur “Une nouvelle drogue musicale : Bonaparte

  1. nadège
    mai 3, 2011

    vive l empereur !

  2. nadège
    mai 3, 2011

    longue vie au cirque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mai 1, 2011 par dans Concerts & événements, NEWS, Reportages, et est taguée , , .

Twitter Green Cats, Babies!

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.